Le télétravail rend les choses encore plus difficiles, et en même temps mener une conversation difficile n’est jamais facile… 😊

Voici des liens afin d’aller plus rapidement aux différentes sections de l’article:

 

Premièrement, qu’est-ce qu’une conversation difficile? Cela part généralement d’une situation ou d’un comportement que l’on souhaite différent chez quelqu’un et dont on aimerait lui en faire part. Puis, en même temps mener cette conversation ne nous rend pas à l’aise, ou nous avons peur des conséquences. Aussi, nous ne savons simplement pas comment mener ce type de conversation!

Ainsi, c’est ce qui fait que l’erreur la plus commune se produit : attendre.

Attendre avant d’avoir la conversation difficile.

 

Exemple d’une situation d’attente:

D’abord, vous avez attendu, observé. Puis, la situation problématique n’arrivait pas tous les jours, ni toutes les semaines et vous vous attendiez à ce que la personne vous en parle, ou que la situation se place.

Ensuite, vous n’êtes pas toujours à l’aise d’aller parler des éléments personnels au travail.

Puis, le temps a passé plus vite que vous ne le pensiez.

Cette situation a débuté il y a déjà 3,4,5 ou 6 mois, vous n’êtes même plus certain.

Enfin, vous y pensez souvent. Ainsi, vous commencez à vous dire que cela suffit, et en même temps vous vous demandez comment la personne va trouver cela quand vous allez lui parler d’une situation qui dure depuis si longtemps.

Si elle vous disait : « Mais pourquoi tu ne m’en as pas parlé avant? »

Donc vous attendez.

Combien de temps devrait-on attendre avant de mener une conversation difficile?

Tout d’abord, si vous observez une situation qui, pour une première fois, peut « passer » parce que vous vous dites que la personne a peut-être une mauvaise journée, mais qui se répète, comme une attitude différente qui revient ou des retards : 2-3 semaines maximum (ou 2-3 fois que la situation se répète).

(Si c’est plutôt un manque de respect envers vous, n’attendez pas plus de 24-48h, laissez les émotions se déposer et allez-y!)

Quoi faire pour le cas où vous attendez :

1- Arrêter d’attendre 😊

2- Aller voir la personne et lui dire exactement comment vous vous sentez.

Salut Geneviève! Je peux te parler? C’est important pour moi et en même temps je suis un peu mal à l’aise car j’aurais peut-être dû t’en parler avant, mais je ne savais pas trop… Est-ce un bon moment?

Si vous avez besoin de mener une conversation difficile, profitez des outils de la formation en ligne Communiquer autrement et tenez compte des facteurs de succès et d’échec!

3- Lui dire ce que vous observez avec des faits

Depuis plusieurs semaines, j’ai remarqué qu’il arrivait que tu fermes ta caméra dans les rencontres de groupe mais pas dans les rencontres individuelles. Ce que tu ne faisais pas avant. J’aimerais comprendre. Qu’est-ce qui fait que tu fermes maintenant ta caméra dans les rencontres de groupe?

4- Écouter, échanger.

Le but n’est pas d’avoir raison, mais de comprendre afin de passer à l’étape suivante!
Cet article vous aidera à avoir de l’empathie, même si vous n’en avez pas envie.

5- Trouver un terrain d’entente, une solution.

Ensuite, afin de mener une conversation difficile efficacement, il est essentiel de terminer avec une action claire. La clarté permettra à tous de mieux se sentir.

6- Faire un suivi (oui, même si la situation se replace!)

Les suivis ne servent pas simplement à rajuster des comportements ou des attitudes, ils peuvent servir de reconnaissance, eh oui! Soyez précis!

Merci, depuis notre conversation, j’observe un changement positif dans les rencontres! Le fait que tu aies rallumé ta caméra crée une meilleure ambiance et plus de participation.

L’article « Comment avoir des conversations difficiles plus facilement » vous aidera aussi à avoir vos discussions au fur et à mesure.

L’erreur la plus commune lorsqu’il y a besoin de mener une conversation difficile est d’attendre.

Questions de coach afin de vous préparer à mener votre conversation difficile :

  • Quelle est vraiment la situation qui vous dérange?
    Est-ce la caméra? Le manque de participation? Le message que cela lance aux autres car ils ferment leur caméra depuis ce temps?
  • Quels sont les impacts de cette situation sur vous?
  • Quels sont les impacts de cette situation sur l’autre?
  • Faites preuve d’empathie : demandez-vous ce que la personne vit, quels sont ses problèmes, ses souhaits, ses tâches, ses sentiments.
  • Quels sont les impacts de cette situation sur les autres, comme l’équipe par exemple?
  • Quels sont les impacts de cette situation sur les objectifs, les résultats ou l’organisation?
  • Quelles seraient des solutions que vous trouveriez acceptable?

 

Conclusion

Pour conclure, mon invitation aujourd’hui est d’y aller. Allez-y, ayez cette conversation difficile. Sentez-vous mieux!

Téléchargez le guide gratuit

 

Rendre les rencontres virtuelles efficaces, dynamiques et productives.

Si vous n’êtes plus du tout enjoué par les rencontres virtuelles et que vous avez envie de parer au manque de préparation, d'engagement et de concentration.

*Attention… en téléchargeant ce guide vous aurez plein de trucs à mettre en pratique.

Félicitations! Regardez votre boîte courriel (et vos indésirables au besoin!)