Dans cet article nous parlons d’agilité, de stratégie et de focus. Oui pour revoir à qui déléguer et quoi prioriser, il faut revoir certains éléments et accepter le changement. Cela ne veut pas pour autant dire que vous devez diminuer la qualité, ou vos « critères ».

Considérez simplement que votre contexte a probablement changé et que si vous voulez vous en sortir sans vous brûler il faudra ajuster à qui déléguer et quoi prioriser, en lien avec un but clair.

Voici 3 points à mettre en perspective lorsque vous cherchez à qui déléguer et mieux prioriser

Vous préférez le format vidéo au texte? Regardez la vidéo récapitulative de l’article ci-dessous.

Voici 3 points à mettre en perspective lorsque vous cherchez à qui déléguer et mieux prioriser

 

Point #1 : Vos désirs versus les désirs de vos clients

Je côtoie des experts d’un domaine ayant évolué vers des postes de gestion, ou devenus entrepreneurs, ou directeurs généraux.  Lorsque l’on a un parcours comme celui-là, c’est généralement que nous étions « bons » dans notre domaine et que nous avons des standards élevés et une vision du « comment » faire les choses.

Ayant moi-même un parcours similaire, je sais que mes standards élevés ont permis des avancées dans ma carrière, tout en en faisant peut-être quelquefois un peu « trop » afin de remplir le besoin. Et j’aime bien ajouter mon style.

Quand j’ai commencé à travailler plus avec l’agilité et les modèles de propositions de valeur, je me suis bien vite rendu compte ou l’accent pouvait être placé afin d’optimiser les efforts. C’est-à-dire sur la valeur créée POUR le client.

L’adéquation entre VOTRE vision et VOTRE envie de satisfaire vos clients selon LEURS désirs est beaucoup plus pertinente.

➡ Cela veut dire qu’il faut parfois laisser aller certains standards aux bénéfices de d’autres.

 Ayez une stratégie centrée sur la valeur que vous voulez créer afin de combler les désirs de votre marché cible, en utilisant votre expertise dans un but clair.

Concrètement cela pourrait être de voir :

  1. Mon positionnement de marché
  2. Les désirs de ma clientèle
  3. Ce que j’ai envie de faire afin de combler les désirs de ma clientèle
  4. Ce que je dois ajuster dans mes standards et mes priorités afin de combler plus les désirs de ma clientèle

 

Le lien avec « à qui déléguer »? Avoir un plus grand focus vous permettra d’optimiser vos ressources, qu’elles soient humaines, monétaires ou temporelles et utiliser votre expertise à bon escient.

 

Point #2 : L’organisation du travail

Force est de constater que la pénurie de main-d’œuvre annoncée, qui semblait plutôt théorique, est vraiment plus tangible, n’est-ce pas?

Alors, comment allez-vous pouvoir conserver les mêmes manières de fonctionner, les mêmes processus, les mêmes rôles, etc. avec moins de personnes?

Pour ma part, je pense que mathématiquement cela ne fonctionne pas.

Même si vous avez un bon taux de rétention, préparez-vous pour le futur.

Si vous n’avez personne à l’interne, vous pourriez donc déléguer à :

  • Un système informatique
  • Une personne externe

Vous pourriez aussi :

  • Éliminer des tâches ou des étapes de processus, autrefois utiles, devenues superflues.
  • Ou encore rajuster des rôles ou des processus afin d’en déléguer des parties

J’ai beaucoup automatisé de tâches dans ma carrière, c’est une force que j’ai. Si vous n’aimez pas que les machines prennent la place des humaines, je vous invite à faire la paix avec cela.

1- Il y a de moins en moins de main-d’œuvre 2- Les humains ont plus de potentiel que d’accomplir des tâches répétitives ou sans valeur ajoutée.

J’aime optimiser, c’est pourquoi j’utilise souvent les quatre stratégies suivantes : simplifier, éliminer, déléguer, automatiser. J’en parlais en détail dans un article de ce blogue.

C’est souvent lorsque l’on perd une personne dans un poste que l’on revoit les façons de faire. Prenez ça comme une opportunité de refocaliser sur des tâches à valeur ajoutée, plutôt que des tâches « automatisables ».

Si ce sont des processus que vous voulez réviser. Prenez-les un par un, et demandez-vous à chaque étape pourquoi vous faites cette étape, quelle valeur cette étape crée dans toute la chaîne de valeur. Ayez des conflits constructifs au besoin.

Mais oui, dans le monde d’aujourd’hui, il faut innover, coopérer et anticiper. Soyez plus stratégiques, plus agiles et montez en puissance!

 

Point #3 : Accepter le changement

Pour savoir à qui déléguer et quoi prioriser il faut bien souvent accepter que les choses changent : une manière de faire différente, plus de focus, plus de remises en question.

Vous savez que si vous continuez à faire la même chose de la même manière dans un contexte différent… que… cela a peu de chance de fonctionner à long terme. N’est-ce pas?

Si vous souhaitez des outils afin de diminuer la résistance au changement, l’atelier-conférence en ligne sur le sujet, d’une durée de 1 heure pourrait être approprié pour vous!

 

En conclusion

Si vous avez moins de ressources, vous ne pouvez pas continuer à faire la même chose! Vous êtes invité à prendre du recul et prendre des décisions éclairées en lien avec ce que vous avez envie de faire et les désirs de votre clientèle cible en lien avec vos buts et votre expertise!

Cela veut dire de revoir ses standards, ses priorités, sa manière de travailler – que ce soit au niveau des processus ou des rôles… et oui, d’accepter que les choses changent.

guide à télécharger

*Nouveau guide*: Avoir des conversations difficiles efficaces et bienveillantes.

Avoir des conversations difficiles et oser régler ses conflits sont des actions qui peuvent réellement se transformer en un levier extraordinaire pour plus de performance, plus de satisfaction et plus de profondeur dans les relations.

Recevoir le guide sur les conversations difficiles

C'est parti! Vérifiez votre boîte courriel!