Trouvez-vous qu’il n’est pas toujours évident de rester motivé? C’est-à-dire de garder la motivation intérieure, lorsque l’extérieur est chaotique? Vous savez, rester motivé lorsque les choses ne vont pas nécessairement comme nous le voulons? Quand nous sentons que nous ne contrôlons pas beaucoup d’éléments?

Oui, il faut une certaine force intérieure afin de garder la motivation. Ou alors, est-ce le fait d’être en action qui procure l’énergie de continuer? Je dis souvent que pour la majorité des gens, il faut commencer à se mettre en action POUR être motivé, et non l’inverse.

Par exemple : si je ne suis pas motivé à aller faire un jogging, ce n’est pas en restant assise que la motivation va me trouver 😊 C’est plutôt en enfilant mes souliers de course et en y allant. C’est là où moins de 5 minutes plus tard je vais ressentir la joie ou la fierté d’y être allé, ainsi que la motivation de continuer.

Ceci fonctionne pour une tâche au travail, une tâche ménagère, pour un sport, ou pour un projet. Bref, pour tout!

➡ Ce conseil de se mettre en action afin de garder la motivation va vous aider pour les 7 autres conseils suivants.

Attention cet article est contextuel à deux ans plus tard dans une pandémie mondiale 😉 Si vous le lisez et que les exemples ne font plus de sens, ne vous inquiétez pas, les questions de coachs le sont toujours!

Vous préférez le format vidéo au texte? Regardez la vidéo récapitulative de l’article ci-dessous.

Voici mes 7 conseils afin de garder la motivation

 

1: Je choisis mes relations

On dit qu’on ne choisit pas sa famille ou son voisinage, mais en fait, vous choisissez chaque jour avec qui vous interagissez et les sujets que vous abordez avec ces derniers.

Je filtre à qui je parle, à quelle fréquence et de quoi je parle.

Bien sûr cela ne plait pas à tous, mais si vous voulez garder votre belle énergie et belle motivation, filtrer qui vous côtoyez, à quelle fréquence et les sujets que vous abordez.

Arrêter de souffrir et de perdre de l’énergie pour plaire à quelqu’un. Certains sujets ne sont juste pas positifs dans votre relation, présentement. Tout est à propos des choix que vous faites. Je ne dis pas d’éliminer des relations, j’invite à choisir les relations, les fréquences d’interactions et les sujest à aborder.

Cela ne vous empêche pas d’aimer ces personnes et de les respecter.

Par exemple : lorsque je vais sur les réseaux sociaux pour me libérer l’esprit, si certaines personnes m’affectent négativement, je filtre leurs publications. Ces personnes je les aime toujours, mais présentement, je filtre, tout simplement.

Questions de coach

2: J’utilise mon temps consciemment

Déjà, en prenant soin de mes relations, je viens de sauver beaucoup de temps et d’énergie à ressasser des histoires négatives. 😉

Cela va peut-être vous choquer, mais j’avoue ne pas m’être ennuyée depuis la pandémie. J’ai parlé toutes les semaines à mes amis, j’ai travaillé et dans les périodes difficiles j’ai créé de nouveaux projets, j’ai fait du sport, j’ai aussi changé de maison et de bureau (ça occupe), rénové mon chalet, tout en faisant parfois l’école à la maison.

Je sais que ce n’est pas tout le monde qui vit la même situation de la même manière, chacun sa chance et sa malchance. Vous savez que le terrain n’est pas plus vert ailleurs. Ce n’est pas parce que j’y ai trouvé mon compte que je suis toujours motivée et heureuse de la situation. (Je sais aussi que certaines personnes peuvent vous enviez, mais elles ne sont pasprêtes à vivre vos problèmes.)

Dans l’adversité, je me dis que c’est temporaire, que je vais en sortir plus forte et je cherche les opportunités d’apprentissages. Cette résilience me permet de garder la motivation. (Voici un autre article qui en parle.)

Bref, j’évite de passer du temps sur ce qui n’est pas positif pour moi, dans le moment. (Tout est temporaire!)
Questions de coach :
  • Comment utilisez-vous votre temps?
  • Dans votre utilisation, qu’aimez-vous?
  • Dans votre utilisation, qu’est-ce qui vous coûte de l’énergie et de la motivation?
  • Comment pourriez-vous innover ou simplement accepter ce qui se passe?

 

3: Je filtre l’information qui entre dans mon cerveau

Je n’écoute pas les bulletins télévisés des grandes chaînes. De toute façon mon téléphone me lance les nouvelles importantes, selon un algorithme.  Je prends connaissance des gros titres et si cela m’intéresse je lis, autrement je passe.

Faites vos choix. Par exemple: abonnez-vous à des publications sur des sujets qui vous intéressent vraiment! Il y a de multiples sites, il y a des informations d’autres provinces ou pays qui peuvent être très intéressantes. Il y a des tonnes de livres.

Les possibilités de vraiment choisir ce qui entre dans votre cerveau sont infinies.
Questions de coach :
  • Quelles informations avez-vous envie de recevoir?
  • Quels sont les sujets qui vous intéressent?
  • Si votre travail vous demande de regarder le bulletin télévisé et que cela vous affecte, quelle partie de ces informations avez-vous vraiment besoin? ou pourriez-vous les trouver? Qui pourrait vous les donner autrement?

 

4: Je cible mes objectifs

Mes objectifs sont ambitieux, tout en était réalistes. Ils me challengent sans me peser. Je n’hésite pas à les rajuster au besoin.

Je gère mon temps diligemment. Sérieusement. Je fais toujours un nombre d’heures raisonnables, sauf à l’occasion. Il y a une grande différence entre prendre du temps pour des projets ou des personnes qui nous tiennent à cœur et se sentir dépassé.

Le temps mis aux endroits choisis me convient. C’est ça qui est important. Je ne me sens pas dépassée par exemple ou stressée, ou frustrée. Les fois où cela peut arriver, je rajuste le tir tout de suite.

 

Questions de coach :
  • Avez-vous des objectifs?
  • Vos objectifs vous motivent-ils?
  • Avez-vous un plan clair pour les atteindre?
  • Et ce plan, est-il dans votre calendrier, de manière très concrète?

 

5: Je soigne mon espace de travail

Que votre espace de travail soit dans un bureau au centre-ville, dans un local industriel ou sur votre table de salle à manger, la même règle s’applique : soignez votre environnement. Cela va permettre de garder la motivation. Pourquoi?

Parce que travailler sur une table de cuisine propre est beaucoup mieux que de travailler sur une table qui a encore des miettes du petit-déjeuner! Si vous avez de la difficultés à poser vos affaires sur votre table, c’est un signe!

Je caricature un peu, mais oui, si votre espace de travail est à l’envers OU rempli de distraction, il va être difficile de garder la motivation.

Lorsque je crée un programme de leadership ou un atelier, il y a des papiers et des crayons partout, un ordinateur, un écran, etc. Et si dans ma journée de création j’ai une rencontre avec un client et que je cherche où poser mon cahier de notes, c’est un signe! Je vais prendre 5 minutes avant ma rencontre pour rassembler mes affaires et être complètement concentrée à ma prochaine réunion.

Pour terminer sur ce point, j’essaie d’y avoir le moins de distraction possible. Mon téléphone est à portée d’oreilles, mais pas à portée de main. Mon logiciel de réception de courriel n’est pas toujours ouvert.

Votre espace de travail a un gros impact sur votre productivité.

 

Questions de coach :
  • Comment pourriez-vous améliorer votre espace de travail?
  • Quelles routine ou rituel pourriez-vous vous donner afin de garder votre espace de travail rangé, épuré et motivant?

 

6: Je prends des pauses

🤐 Je sais que de parler des pauses peut être un sujet sensible pour les gestionnaires, parce qu’ils n’en prennent généralement pas!

Mes journées ne sont pas parfaites, mais je fais toujours trois choses :

  1. J’ai un temps de transition d’au moins 15 minutes entre chaque rencontre ou sujets différents dans une journée
  2. Je prends toujours 60 minutes de pause pour dîner et je change d’environnement. Si vous travaillez dans la cuisine, et bien, fermez votre ordinateur et prenez un moment pour vous. Je ne mange pas en travaillant.
  3. Je connecte en personne au moins une fois par jour avec quelqu’un qui n’est pas de mes proches. Comment on fait ça en pleine pandémie? Je prends une marche et je dis bonjour, je discute avec les caissières et les commis de commerces que je visite. Il m’arrive de discuter un 5 minutes avec des gens. Ça leur fait du bien, et moi aussi. On a la consigne de se distancier, pas de s’ignorer! ❤

Ce sont mes fonctionnements. Les vôtres sont peut-être différents.

L’important ici c’est de comprendre ce dont vous avez besoin..

 

Questions de coach :
  • Que serait une pause vraiment ressourçante pour vous?
  • Et à quelle fréquence?
  • Qu’est-ce qui vous motiverait à le faire?
  • Quels sont les obstacles que vous allez rencontrer et comment allez-vous les contourner?

 

7. Je prends soin de mon corps

Les éléments ci-dessus font du bien à mon mental. Mais mon corps aussi a besoin que je prenne soin de lui. Je bouge, je mange bien, je bois de l’eau. La base quoi!

Je prends aussi du temps pour des soins personnels, à l’extérieur ou à la maison : ongles, massage, coiffeur, etc.

💥Avant les fêtes je manquais un peu de motivation, alors j’ai acheté une montre qui compte les pas à mon fils et on se lance des défis. Faites une compétition de pas avec une personne de cet âge-là et vous verrez c’est motivant! 

 

Questions de coach :
  • Si votre corps vous disait ce dont il a besoin, que vous dirait-il?

 

Conclusion

J’ai des défis, des problèmes. Comme vous. Mais vous savez ce que je fais quand j’ai un problème? Quand je stresse? (À part les éléments mentionnés ci-dessus…)

Je me recentre. Je me pose des questions, comme : est-ce que je veux encore ceci ou cela? Quelle serait la meilleure décision à prendre dans cette situation?

La pandémie ne m’a pas empêché d’avancer vers ce que je voulais vraiment. Je sais que je suis ma seule limite.

Vous êtes votre seule limite.

Les grandes lignes cde cet article sont de prendre soin de votre santé mentale et physique. Le point à ne pas oublier est de vous aimer, de prendre soin de vous,  d’aimer les autres, peu importe leur opinion. Nous avons besoin d’union avec soi et les autres, pas de plus de division.

 

guide à télécharger

*Nouveau guide*: Avoir des conversations difficiles efficaces et bienveillantes.

Avoir des conversations difficiles et oser régler ses conflits sont des actions qui peuvent réellement se transformer en un levier extraordinaire pour plus de performance, plus de satisfaction et plus de profondeur dans les relations.

Recevoir le guide sur les conversations difficiles

C'est parti! Vérifiez votre boîte courriel!