Imaginez un instant, vos habiletés de communication permettent de comprendre… Vous comprenez les attentes que l’on a envers vous. Ceux qui vous entourent comprennent exactement ce que vous leur dites. Les incompréhensions sont réglées au fur et à mesure. Vous améliorez le temps de livraison de vos dossiers, vous contribuez à une plus grande efficacité et êtes moins stressé, plus satisfait.

C’est possible d’améliorer vos habiletés de communication.

Voici 3 étapes pour améliorer vos habiletés de communication avec des outils et techniques.

#1 Mieux se connaître

Tout d’abord, au niveau de la communication, mieux se connaître  passe par prendre conscience de votre style de communication, tenir compte de votre contexte et remarquer vos croyances et jugements. Ces trois éléments influencent votre comportement de communication.

A. Votre style de communication

Lors de ma conférence, les participants ont répondu à un test qui résultait en quatre styles de communication. Voici un bref résumé de ces quatre styles.

Plus vous vous connaissez, plus vous avez d’outils de communication.

  • Communication plutôt Analytique « Revenons aux faits. »

Ces personnes cherchent à influencer les pensées et les actions des autres en prenant le temps et les moyens de convaincre. De plus, elles sont portées sur l’analyse, la planification et le contrôle. Enfin, elles gagneraient à avoir une meilleure vision globale et à mieux s’adapter aux autres styles.

  • Communication plutôt Directive « J’ai compris, maintenant en action! »

Ces personnes communiquent de façon directe et font souvent preuve d’impatience dans des discussions qui se prolongent. Aussi, elles sont portées sur les faits concrets et la décision. Pour finir, elles gagneraient à être plus à l’écoute et à exprimer plus souvent leur appréciation.

  • Communication plutôt Conciliatrice « Toi, qu’en penses-tu? »

Ces personnes cherchent à éviter les conflits. Elles sont également habiles à concilier les différents points de vue et sont sensibles aux avis des divers individus. Finalement, elles gagneraient à mieux structurer leurs entretiens et à laisser les autres prendre leurs responsabilités.

  • Communication plutôt Animatrice « Il y a un problème? Vous êtes les meilleurs, on va régler cela! »

Ces personnes communiquent aisément avec les autres. Elles semblent passionnées, enthousiastes et démonstratives. De plus, elles s’attachent peu aux détails pratiques et ne sont pas portées à vouloir résoudre les problèmes à tout prix. Ces personnes gagneraient à être plus à l’écoute et à clarifier leurs attentes.

Si vous aussi vous souhaitez savoir comment vous vous situez par rapport aux attitudes et comportements favorisant une meilleure communication, FAITES LE TEST!

Pour avoir tous les outils nécessaires pour se faire comprendre plus facilement et avoir des conversations difficiles, regardez la formation en ligne Communiquez autrement.


B. Votre contexte

Premièrement, demandez-vous le contexte dans lequel vous êtes quand vous communiquez? Arrivez-vous d’un bouchon de circulation? Ou bien, venez-vous de recevoir une bonne, une mauvaise nouvelle?

Le contexte peut augmenter ou diminuer votre style de communication dominant.

C. Vos croyances et jugements ont une influence sur vos habiletés de communication

À quoi pensez-vous quand les autres vous parlent?

Aussi, vous jugez-vous? Peut-être ne vous trouvez vous pas assez bon, préparé, demandant?

Jugez-vous l’autre? Il n’est pas assez bon, préparé, compétent?

Ou encore vous avez des croyances, c’est-à-dire : il faut que dans ma position professionnelle je connaisse toutes les réponses.

#2 Mieux écouter permet d’améliorer ses habiletés de communication

Écouter est la partie la plus importante de la communication.

La preuve que je vous offre est que l’humain a DEUX oreilles et UNE bouche.

Par conséquence, l’écoute devrait être deux fois plus présente que la parole et oui, il est deux fois plus difficile d’écouter que de parler.

Comment mieux écouter? Voici deux trucs :

1. Baisser le volume de sa voix interne

En premier lieu, baisser le volume de votre voix interne, celle qui est remplie de croyances et de jugements. Si vous tentez de la faire disparaître d’un coup ou que vous combattez, elle prendra encore plus de place. Pour cela, simplement imaginer que vous baissez le volume. (Si vous désirez diminuer l’influence cette voix, lisez-ceci).

2. Tenter de COMPRENDRE

La plupart des gens écoutent pour répondre.

Ensuite, observez-vous. Nous écoutons et tout de suite nous formulons notre réponse dans notre tête. Notre approbation, notre expérience, notre désaccord. Peu importe.

Et si on se concentrait plutôt sur ce que l’autre a à dire?

Enfin, posez des questions, reformulez. Intéressez-vous à ce que l’autre dit. Ne vous concentrez pas sur vous, mais sur l’autre. Voilà comment vous améliorerez votre écoute et par la même vos habiletés de communication.

#3 Mieux s’exprimer permet d’améliorer ses habiletés de communication

Une fois que vous vous connaissez mieux, que vous écoutez mieux, il reste à mieux vous exprimer.

Je vous présente le principe de l’entonnoir:

  1. Qu’est-ce que je veux que la personne retienne? (la cible)
  2. Quels sont les éléments importants à mentionner pour atteindre ma cible?
  3. Comment puis-je adapter ma communication à la personne pour qu’ils retiennent la cible?
  4. Demander à la personne ce qu’elle a compris:Qu’as-tu compris plutôt que As-tu compris?

 

Conclusion et applications

Ainsi, pour améliorer ses habiletés de communication, soyez plus conscients de vous, écoutez et exprimez-vous mieux.

Pratiquez-vous à :

• Avant de communiquer, prenez conscience de votre style + contexte du moment + croyances/jugements et pensez à votre comportement de communication. Décidez si c’est le bon moment POUR VOUS de communiquer.

• Quand on vous parle, ne donnez pas votre avis à moins qu’on ne vous le demande explicitement. Baissez le volume de votre jugement. Poser des questions à votre interlocuteur dans l’objectif de le comprendre,

• Préparer votre prochaine intervention à l’aide du principe de l’entonnoir. N’allez pas directement au but, et donnez les éléments de votre réflexion et le contexte à votre interlocuteur. À la fin demandez « Qu’as-tu compris ».

 

J’espère que ces trucs vous aideront à mieux communiquer, et surtout vous feront bénéficier d’avantages pour vous.

 

Aussi paru sur LinkedIn.

guide à télécharger

*Nouveau guide*: Avoir des conversations difficiles efficaces et bienveillantes.

Avoir des conversations difficiles et oser régler ses conflits sont des actions qui peuvent réellement se transformer en un levier extraordinaire pour plus de performance, plus de satisfaction et plus de profondeur dans les relations.

Recevoir le guide sur les conversations difficiles

C'est parti! Vérifiez votre boîte courriel!