En lisant cette question, quelle a été la première réponse qui vous est venue à l’esprit? Notez cette réponse sur un papier.

Aujourd’hui je vous propose le thème : Peut-on vraiment tout dire? Spécifiquement lorsqu’on est dans une situation de désaccord ou de malaise.

Voici quelques exemples de chose qu’on peut penser et qu’on n’ose pas toujours exprimer:

  • Patron, je ne suis pas d’accord avec votre décision.
  • Chéri, je trouve qu’on a trop de visite et je suis fatiguée.
  • Employé, je trouve que tu exagères tes pauses.
  • Collègue, je n’aime pas que tu escalades à mon patron sans m’en parler au préalable.
  • Voisin, ta musique est trop forte et ça me dérange.
  • Ami, j’aimerais que tu me parle d’un autre sujet que celui-là, ça m’ennuie.

Quels sont les freins à exprimer nos désaccords ou nos malaises? Peur de faire de la peine, peur de la réaction de l’autre, quoi d’autres? Et s’il y avait des moyens de communiquer pour que ces freins s’éliminent ou diminuent considérablement?

Nous avons davantage intégré l’impression confuse et quasi-constante de la culpabilité de chacun par rapport à l’autre que le sens éclairé de la responsabilité de chacun. – Thomas D’Ansembourg

Voici donc quelques trucs.

#1 Choisissez le bon environnement:

  • Est-ce que le mieux est de vous exprimer à votre bureau, dans une salle, à la maison, au restaurant, à la cafétéria?

#2 Choisissez le bon médium:

  • En personne, au téléphone, par courriel

#3 Utilisez ces principes simples :

  • Parlez de vous, ne parlez pas des autres! Votre phrase devra donc commencer par JE.
  • Fiez-vous aux faits!
  • Qu’est-ce que cette situation génère en vous? Reconnaissez la frustration, le besoin d’être rassuré, la jalousie, le besoin de contrôler, etc.
  • Que pouvez-vous faire ou demander pour avancer?

 

Si je reprends quelques une des situations ci-dessus, ça pourrait donner :

  • Patron, je ne suis pas d’accord avec votre décision.
    • Patron, le fait d’annoncer la décision de la date de livraison du projet devant tout le groupe me mets mal à l’aise, car j’ai des doutes que ce soit réalisable. J’ai besoin de comprendre pour vous aider. Pouvez-vous m’expliquer d’où est venue cette décision?
  • Chéri, je trouve qu’on a trop de visite et je suis fatiguée.
    • Chéri, nous avons de la visite trois weekends sur quatre et j’ai envie d’un peu de temps entre nous. Peut-on s’entendre pour ne pas réserver plus de deux weekends sur quatre?
  • Employé, je trouve que tu exagères tes pauses.
    • Employé, je constate qu’en plus de tes pauses cigarettes, tu pars chercher ton lunch plus tôt et que tu navigues sur Internet à plusieurs reprises durant la journée. J’ai besoin d’offrir une présence et un bon service aux clients. Je te demande de gérer tes pauses avec les barèmes suivants : XYZ.
  • Collègue, je n’aime pas que tu escalades à mon patron sans m’en parler au préalable.
    • Collègue, cela fait trois fois que mon patron me remonte du feedback d’amélioration suite à un commentaire de ta part. Je désire une bonne relation avec toi et en ce moment j’ai un malaise. Je te demande de me parler d’abord des situations problématiques que moi ou mon équipe peuvent te causer. Qu’en penses-tu?

 

Est-ce qu’on peut vraiment tout dire? Qu’allez-vous améliorer sur votre communication dès maintenant?

En tant que coach professionnelle, je peux vous aider à développer un style relationnel plus efficace afin de contribuer à la réalisation de vos objectifs.

 

Qu’en pensez-vous? 

Téléchargez le guide gratuit

Rendre les rencontres virtuelles efficaces, dynamiques et productives.

Si vous n’êtes plus du tout enjoué par les rencontres virtuelles et que vous avez envie de parer au manque de préparation, d'engagement, de concentration et répondre à la problématique de la saturation des participants… ainsi qu'aux problèmes techniques.

Félicitations! Regardez votre boîte courriel (et vos indésirables au besoin!)