Je coach et forme des gens qui souhaitent toujours augmenter leur impact positif sur leur équipe. Pas qu’ils ne sont pas de bons leaders, ils souhaitent tout simplement s’améliorer, de plus en plus, et être des leaders encore plus positifs pour eux et les autres.

Ils reconnaissent qu’être un leader positif a aussi des impacts non négligeables sur l’engagement, la motivation et la livraison des objectifs.

Voici 5 trucs afin d’être un leader positif.

1- Ne pas sous-estimer les transitions

Vous savez ce moment où vous quittez le travail et que vous marchez/conduisez/prenez le transport/etc.? Ce moment où vous êtes dans votre bulle, que vous écoutez votre musique ou ne faites simplement rien?

Ces moments de transition vous permettent de changer de sphère de vie de manière plus zen (du travail à la famille par exemple).

Le lien avec être un leader plus positif? Si vous apprenez à faire des transitions, entre vos rencontres, entre vos sphères de vie, vous aurez plus d’énergie et diminuerez votre stress. Ce qui, selon votre personnalité, pourrait même éviter des surplus négatifs d’émotions déversés sur vous ou les autres.

Vous êtes en télétravail? Tenons-le-nous pour dit, passer du sous-sol à la cuisine n’est PAS une transition régénérative. De mon côté ma transition préférée est de marcher pour aller chercher mon fils à l’autobus scolaire. Sinon, je me mets à la cuisine avec de la musique.

Pour avoir plus d’énergie et être un leader plus positif, remettez des transitions dans votre quotidien!

 

2- Être à l’écoute

Sous stress, le cerveau a tendance à sauter aux conclusions.

Par exemple : lorsque quelqu’un vous parle, votre cerveau peut vouloir résoudre ou terminer les phrases. Concrètement, avouons-le, vous écoutez plus ou moins, car vous avez déjà votre idée 😉 Puis vous balancez un conseil ou une solution et passez à la tâche suivante.

Je caricature peut-être un peu…?

Écouter veut dire ne pas parler (ni à voix haute ni dans sa tête).

Lorsqu’une personne partage quelque chose avec vous, laissez-la finir! Dans mon travail, je connais la valeur de l’écoute, nombre de personnes trouvent elles-mêmes leurs solutions simplement en ayant un espace où ils se sentent écoutés.

Imaginez toutes l’énergie que vous sauveriez et la qualité des relations qui augmenterait si vous écoutiez plus!

Dans le doute, souvenez-vous que vous avez 2 oreilles et 1 bouche, cela devrait être le ratio utilisé entre votre écoute et votre parole.

 

3- Poser plus de questions

Dans la même veine : tentez de comprendre avant de résoudre et vous sauverez temps et énergie.

Poser des questions démontre de la curiosité et de l’ouverture de votre part et crée de la responsabilisation et de la motivation chez l’autre.

Il y a une erreur dans un dossier et vous pensez savoir exactement ce qui s’est passé? Vous allez voir la personne et vous lui dites : pourquoi s’est-il passé xyz?

Changez cela pour : que s’est-il passé? Tout simplement. Ne mettez pas votre avis dans votre question, même si vous avez raison. Ce n’est pas à propos d’avoir raison, c’est à propos d’être positif, de mobiliser, de créer de l’autonomie.

Démontrez de l’ouverture sans vouloir avoir raison va créer un impact très positif sur vos équipes.

 

4- Arrêter d’avoir peur de perdre (profiter du moment)

Vous avez peur de perdre des membres de votre équipe?

Donc, il se peut que vous soyez plus prudent : vous n’osez pas ajuster la performance, vous n’osez pas donner des tâches supplémentaires, vous en prenez plus sur vous, etc.

Et puis, plus vous avez peur, moins vous côtoyez les personnes, car vous avec plus de travail et de stress.

Vous pensez à recruter. Vaut mieux avoir un plan B non? Mettre son énergie sur le recrutement plutôt que sur la personne présente?

Que diriez-vous d’agir autrement? De profiter du moment, d’encadrer plutôt que de recruter à nouveau. D’oser apprendre comment donner du feedback positivement (j’ai un article là-dessus) et d’apprendre à déléguer afin de créer de l’autonomie.

Ce sera bien plus positif pour vous, et pour les autres, non?

 

5- Être bienveillant envers vous, et les autres

Pour moi la bienveillance chez un leader c’est prendre soin de chaque personne dans son unicité : la reconnaître pour qui elle est, s’intéresser à elle, et la considérer dans ce qu’elle est.

Quoi faire pour être un leader plus bienveillant?

Dites bonjour tous les jours

Si vous manquez de temps pour faire ceci, une alternative est d’avoir une conversation informelle par semaine avec chaque personne. Deux questions à poser : Comment ça va? Quoi de neuf? Vous pourrez alors connecter sur le plan humain.

N’attendez jamais

Si vous constatez qu’une personne ne semble pas bien aller, qu’il y a un conflit, ou qu’il y a une situation à gérer, n’attendez jamais. Les gens partent pour les mauvaises relations au travail et parce qu’ils ne se sentent plus « important ». Si vous tenez à ces personnes, occupez-vous-en.

Remerciez toujours

Oui, même s’il est « normal » qu’un travail soit fait, remerciez tout de même. Lorsque je vais faire des courses, je remercie la caissière, je remercie le commis pour la réponse à ma question. La reconnaissance est ce que mes clients ont le plus de difficulté à offrir parce qu’ils sont plus focalisés sur la tâche ou sur ce qu’il doive accomplir. Ce simple feedback de reconnaissance qu’est « merci » a beaucoup de valeur. Faites-le plusieurs fois par semaine.

 

Conclusion sur les 5 trucs pour être un leader plus positif

Si vous lisez entre les lignes, parmi ces 5 trucs il y a beaucoup d’éléments sur VOUS. Oui, car si vous voulez être un leader plus positif, il vous faut des habitudes et des pensées plus positives sur vous et pour vous. Par exemple, prendre soin de votre énergie est essentiel. Cela vous permettra de mieux gérer vos émotions, votre stress et avoir un impact plus positif sur les autres. Et pour cela, bien souvent j’entend qu’il vaut faut avoir du temps.

Si vous avez envie d’évaluer votre leadership, utilisez la roue du leadership d’Unique coaching.

Pour des formations pour gestionnaires sur la gestion du temps, de l’énergie, visitez la plateforme de formation d’Unique coaching

guide à télécharger

*Nouveau guide*: Avoir des conversations difficiles efficaces et bienveillantes.

Avoir des conversations difficiles et oser régler ses conflits sont des actions qui peuvent réellement se transformer en un levier extraordinaire pour plus de performance, plus de satisfaction et plus de profondeur dans les relations.

Recevoir le guide sur les conversations difficiles

C'est parti! Vérifiez votre boîte courriel!