Le stress est interne, il est physique. Des hormones de stress sont lâchées lorsque nous pensons perdre le contrôle, sommes face à l’imprévu ou à la nouveauté ou encore que notre ego est menacé. Ces quatre éléments sont la recette du stress (pour en savoir plus).

La pression est externe, ce qui vient de l’extérieur et qui peut causer du stress. Si vous subissez de la pression (ou vous vous mettez la pression), cela peut causer du stress.

La façon la plus simple que je connaisse pour gérer la pression est de ne pas la prendre. Facile à dire n’est-ce pas? Et bien, dans la réalité nous pourrions dire, ne pas la prendre COMPLÈTEMENT ou SEUL.  Cette article vous présente comment, selon trois angles.

La pression au travail peut venir de ces trois endroits :

  1. Votre environnement
  2. Vous-même
  3. Vos supérieurs (patron, conseil d’administration)

Voyons donc, pour ces trois éléments, les stratégies à appliquer.

1.Votre environnement

Ici vous n’avez aucun contrôle à proprement dit. C’est une source assez certaine de pression et de stress. Si on ne peut pas le maîtriser, on peut l’apprivoiser 😊 Si vous voyez votre environnement à travers un petit hublot, vous êtes invité à ouvrir l’espace!

Pour l’apprivoiser, il faut le connaître.

a. Que se passe-t-il au niveau de votre marché?

  • Quels sont les changements présents et à venir?
  • Quelles sont les avancées ou reculs de votre domaine d’expertise?
  • Comment vont vos compétiteurs?

b. Que se passe-t-il au niveau des normes, des politiques et de l’économie?

  • Quels éléments parmi ceux-ci créent ou peuvent créer une pression sur vous et/ou votre organisation?
  • Êtes-vous à jour et informé?

c. Vos clients… les connaissez-vous vraiment?

  • Leurs besoins ont-ils changé?
  • Sont-ils toujours satisfaits de vos services?
  • Que pourriez-vous leur offrir de plus qui serait facile pour vous (voir que vous faites déjà) ou que vous pourriez développer facilement? Ou encore, créer un partenariat?
  • Quelle est la dernière fois où vous leur avez parlé pour avoir une rétroaction?

d. Vos équipes, collègues, partenaires et fournisseurs… sont-ils satisfaits?

  1. Le savez-vous?
  2. Que leur manque-t-il?
  3. Que pourriez-vous offrir (sans compromettre vos propres besoins)

Et si, ici, vous êtes dépassé ou vous sentez une pression par toutes ces questions, empressez-vous de lire la prochaine section!!!

 

2. Vous-même

Oui, vous êtes une source de pression. Probablement que je ne vous apprends rien. Si vous ne le pensez pas, je vous invite tout de même à continuer de lire ceci…

Si, simplement en lisant la première partie de ce billet, vous vous dites : mais je n’ai pas le temps de faire tout ceci!!!! De me renseigner sur mon environnement!! Je suis bien trop occupé! Et bien, premièrement, je n’ai jamais spécifié que cela devait venir de vous, et c’est aussi ça le point.

Les modèles de gestion classique ont créé des croyances encore très fortes aujourd’hui, comme :

  • Le gestionnaire est responsable de tout (quand ça va bien, quand ça va mal).
  • Le gestionnaire doit avoir une certaine expertise lui permettant de répondre aux questions… il en va de sa crédibilité.
  • Le gestionnaire est celui qui a la pression, les collaborateurs ont une pression différente.
  • Il est normal de faire beaucoup d’heures dans un rôle de gestionnaire, il faut voir à tout.

Et je pourrais continuer encore et encore.

Ne sentez-vous pas comment ces croyances sont lourdes de pression?

Et si nous les revisitions, une par une?

  • Le gestionnaire est responsable de tout (quand ça va bien, quand ça va mal).

Donc cela voudrait dire que tout passe par cette personne. Et si vous voulez responsabiliser votre équipe, dans quelle mesure cette croyance est-elle toujours pertinente et facilitante? 

  • Le gestionnaire doit avoir une certaine expertise lui permettant de répondre aux questions… il en va de sa crédibilité.

Nous pourrions interpréter celle-ci comme une pression de la connaissance et de l’expertise. Utile dans les premiers niveaux de gestion, ceux qui sont près des opérations… beaucoup moins pertinent lorsque l’on arrive à des niveaux de direction ou stratégique. La vraie question est : comment mesure-t-on la crédibilité du gestionnaire aujourd’hui? Qu’est-ce qui est approprié? L’expertise? Les capacités de leadership? La capacité de comprendre son environnement et de s’adapter?

  • Le gestionnaire est celui qui a la pression, les collaborateurs ont une pression différente.

Du pareil au même… s’il y a une division de la pression, il y a nécessairement une différence entre les niveaux, et donc, une division par statut. Bien que plusieurs « titres » de poste existent dans les entreprises et que ceci a majoritairement un but administratif comme approuver des budgets par exemple). Revenons à la division, en fait si le gestionnaire veut moins de pression, il est fortement invité à se mettre au niveau humain. C’est-à-dire, de considérer que tout un chacun sont capable d’aider, d’être responsabilisé et de comprendre des enjeux. Il suffit souvent de les expliquer.

  • Il est normal de faire beaucoup d’heures lorsqu’on est gestionnaire, il faut voir à tout.

Qui doit vraiment voir à tout? Ne serait-ce pas plus facile si tous se sentaient responsables? Dans tous les cas, ce serait probablement plus léger! N’est-ce pas? Encore une fois je crois que dans notre histoire de la gestion, le gestionnaire, lorsque les environnements étaient stables, pouvaient gérer les solutions, voir à tout, etc. les entreprises n’avaient pas autant de pression de l’environnement. Il suffisait de produire, encore et encore. Aujourd’hui le besoin est de créer une expérience, d’inspirer, de créer un sens au travail. Quel changement pour le rôle du gestionnaire!! C’est normal si vous, en poste de leadership, vivez des incompréhensions, instabilités ou autres.

 

**La formation en ligne Gérer et Mener présente les différents paradigmes de la gestion (30 minutes pour 100 ans d’histoire!) permettant de comprendre le changement actuel. Vous y évaluerai aussi votre style de leadership et son impact ainsi qu’aurai accès à la liste des compétences à développer pour le prochain niveau de gestion. Visitez l’Académie Unique coaching ou directement le module Gérer et Mener**

La conclusion de cette partie:

  1. Considérez revisiter vos croyances en les transformant en de nouvelles croyances. Rien de compliqué ici, simplement, lister vos croyances, ce qui ne va plus, et lister les nouvelles croyances (gardez-les tout près! faites un plan d’action!).
  2. Acceptez de partager la pression, pour vrai. Arrêtez de vouloir tout prendre, tout subir, protéger, etc. votre rôle a évolué, la société demande d’être impliquée. Quelle belle opportunité de lâcher!

 

Vos supérieurs

Si vous gérez mieux la pression de l’environnement et la vôtre, continuez de prévenir la pression en vous aidant! Voici mes trucs pour sentir moins de pression de la part de votre hiérarchie/patron.

  • Apprendre à vous faire comprendre à un niveau stratégique pour pouvoir influencer le cours des choses.
    • Communiquer pour vous faire comprendre… valider. (La formation Communiquer autrement va vous donner plein de trucs!)
  • Clarifier les attentes. Cela peut avoir l’air banal, mais oh non! Ne vous méprenez pas. Nombre de personnes tiennent pour acquis des commentaires pour des consignes. Oubliez les scénarios et le stress et clarifiez les demandes :
    1. Dans quel but?
    2. Qui est le client principal?
    3. Qu’est-ce qui fera que le client (ou vous) allez être satisfait?
    4. Quelle est la priorité de ceci par rapport à …?
    5. Quelle est l’échéance attendue?
    6. Quelle est la partie la plus importante de ce que vous me demandez? (Question de faire quelques itérations peut-être!)

 

Pour faire de la pression et du stress vos alliés, vous êtes invités à

  • Mieux comprendre votre environnement.
  • Ne pas tout faire vous-mêmes.
  • Revisiter vos croyances.
  • Apprendre à communiquer autrement : apprendre à se faire comprendre et clarifier les attentes.

Au plaisir de vous lire,

Commencez dès maintenant à créer un futur plus performant!

Recevez chaque2 semaines des conseils gratuits pour vous aider à développer votre leadership

😎  p.s. Les abonnés bénéficient de 15% de rabais sur la formation en ligne (apprendre librement et à prix invitant, qu'en pensez-vous?)

Vous êtes maintenant abonné!