Vous est-il déjà arrivé de ne pas faire autrement que de générer des conflits avec des personnes que vous êtes, en quelque sorte, obligé de côtoyer?

Je ne parle pas ici de conflits « sains », c’est-à-dire ceux qui permettent d’avancer, de se questionner et éventuellement d’améliorer des relations.

Je parle ici des conflits latents, des conflits qui grugent de l’énergie, des relations difficiles…

Un collègue, votre patron, un membre de la famille élargie? Que faire pour être capable d’avoir une relation saine sans générer de conflits grugeurs d’énergie?

« Je devenais très impatiente quand les événements n’allaient pas à mon rythme. Je mettais la pression, mon langage non verbal devenait difficile à gérer. Je voyais bien que le fait que je ne puisse pas instaurer une relation saine avec certaines personnes me causait des problèmes, mais que faire? »

Voici quelques conseils pour améliorer les relations plus difficiles, de sorte à ne pas générer de conflits.

 

Option non négligeable: Voir les impacts

Prenez un moment pour faire une petite introspection. Pensez aux personnes avec qui il est plus difficile d’entrer en relation sans générer de conflits.

  • Quels sont les impacts sur vous?
    • Stress, insomnie, frustration, accès difficile à une promotion, etc.
  • Quels sont les impacts sur eux?
    • Tension, gestion complexe, etc.
  • Comment aimeriez-vous que vos relations soient à partir de maintenant?
    • Simples, ouvertes, etc.
  • Y êtes-vous prêts?
    • Êtes-vous prêtes à avoir des relations comme vous l’avez décrit juste au-dessus? Vous avez une part de responsabilité dans ce qui se passe. Êtes-vous prêts à l’accepter et à changer votre comportement?

 

En pleine action: Agir différemment

Au cours d’une discussion ou d’une interaction où vous sentez que le conflit pourrait se présenter facilement.

#1 Posez-vous ces questions avant de répondre ou d’argumenter:

  • Comment cette personne se sent elle vis-à-vis de la discussion conflictuelle actuelle?
  • Quels sont ses besoins par rapport à la situation?
  • Comment pouvez-vous répondre à ses besoins sans sacrifier vos propres besoins?

Souvent, juste en se posant ces questions, la tension diminuera.

On parle ici d’empathie, c’est-à-dire de la capacité à voir la réalité avec les lunettes de l’autre. Lorsque l’on sent que l’autre fait preuve d’empathie, nous nous sentons tout de suite mieux. Il n’y a rien de complexe ici. C’est un concept très simple : se ramener dans un mode d’humain à humain.

Si vous le sentez, il s’agit d’aborder le tout de façon simple et directe. C’est souvent très efficace. C’est mon genre d’approche, et je ne sais pas si c’est le vôtre. Voici un exemple, à vous de voir si cela vous ressemble! (remplacez les <mots>)

Je me rends compte que je suis en train d <faire tout un plat> du fait de <ton retard>. Ce qui se passe est que je me sens <frustrée>  de <subir les impacts de ton retard sur mon propre horaire>. J’aimerais <trouver une solution pour améliorer la gestion des horaires> et je souhaite que nous puissions avoir une relation <simple et ouverte>. Qu’en dis-tu?

À plus long terme : améliorer votre relation

À faire, lorsque vous ruminez au sujet d’une personne avec qui les relations sont plus difficiles…

#1 : Listez trois éléments que vous appréciez chez cette personne

Pour vous aider à en trouver :

  • Qu’admirez-vous chez cette personne?
  • Quelles sont ses qualités?

Par exemple: elle organise bien les rencontres, elle est polie, elle est diplomate, elle s’exprime clairement, elle est généreuse, elle est toujours bien soignée, etc.

Écrivez-les.

Gardez bien en vue les éléments que vous avez notés. Par exemple, dans votre cahier de notes, sur un post-it visible, sur le frigo, dans votre voiture, en fond d’écran de votre tablette, etc.

En relisant régulièrement vos notes, observez-vous changer d’attitude graduellement vis-à-vis de cette personne!

Pour les plus courageux, l’étape d’après serait d’inviter cette personne à prendre un café, ou un lunch pour lui dire ce que vous appréciez d’elle. Avec cela, c’est certain que votre relation changera et qu’elle sera renouvelée!

#2 : Comprendre l’univers de l’autre

Prenez une feuille de papier et dessinez quatre quadrants.

  1. Travail : son travail, ses responsabilités, ses problèmes.
  2. Maison : sa famille, ses responsabilités, ses problèmes.
  3. Passé : difficultés, tragédies.
  4. Rêves : objectifs, rêves, ambitions.

Donnez-vous trois minutes par quadrant pour inscrire le plus d’informations possible.

Quand vous aurez terminé, lisez le tout à voix haute avec l’intention de mieux comprendre l’autre.

Relisez votre liste au besoin.

En comprenant mieux l’univers de l’autre, il est plus facile d’être empathique et indulgent.

Conclusion

Pour ne pas générer de conflits, que je qualifierai d’évitables et énergivores, je vous ai proposé trois trucs : en comprenant mieux les impacts de nos comportements sur nous et sur les autres, en choisissant notre façon d’être et enfin en développant des outils de développement de l’empathie. Ainsi, vous pourrez créer des relations plus positives.

Qu’allez-vous mettre en pratique?

Des outils pour vous:

Les Ateliers du Leader Agile. Une formation d'avant-garde, incluant coaching individuel. Vidéo explicative et détails ici!

Prochaine session: Novembre (1-2-14-15)

Programmes de coaching individuel

Les livres de l'auteure

Share This

Partager

Partager cette page avec vos amis!